Hollywood on stage est un forum où vous incarnerez un acteur, une actrice, un réalisateur ... ou qui vous souhaiterez =)
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 [24] { PARTENAIRE: Left in Silence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
† Fondatrice & Admin †

J. Heaven Kersonn


— Messages : 1458
— Date d'inscription : 21/05/2009
— Age : 29
— Niveau: : $$$$$
— Localisation : Malibu, une jolie villa
— Citation : Vis tes rêves au jour le jour, Hollywood t'aidera à le faire, je t'aiderai à le faire.
— Emploi/loisirs : Productrice reconnue




— What About U?
— Vos projets en cours:
— Vos Relations:

MessageSujet: [24] { PARTENAIRE: Left in Silence   Lun 14 Déc - 15:08



•• It Was Upon A time ••


      Avant que tu lise l'histoire, sache, que tu n'es pas obligé de lire les légendes, c'est long et fastidieux xD
      Donc les long paragraphes entre guillemets sont facultatifs, cependant, c'est très intéressant xD


    Bonjour à toi, qui vient juste d'arrivé dans la ville de Dúlainn, cette ville te paraît sans doute être sans histoires, qu'est-ce qu'il y a par ici, à part un petit village aux allures de vielles ville, encerclée d'un mur en ruine. Cette ville placée au niveau des hautes côtes sur lesquelles la mer agitée vient d'écraser, autour de la ville il y a des grandes plaines, avec par ci par là, des vestiges celtiques. La vraie civilisation se situe au delà de la forêt que tu aperçois non loin de la ville. Tu n'es sans doute pas arrivé ici par hasard, alors avant de partir loin de cette petite ville, écoute un peu ce que l'on raconte par ici, les histoires qui font de cette ville autre chose qu'une ville paumée sans intérêt.


© Sweet Poison


    « On raconte, qu'en des temps très anciens, le peuple Nordique envahit les terres Irlandaises, apportant avec eux les légendes de leurs pays. C'est depuis ces temps, qu'on parle du Ragnarök qui désigne une prophétie sur la fin du monde où les éléments naturels se déchaineront et une grande guerre éclatera conduisant à la mort d'une grande partie des Divinités, des Géants et des Dieux.


Le soleil s’obscurcira,
La terre sombrera dans la mer,
Les étoiles resplendissantes
Disparaîtront du ciel.
La fumée tourbillonnera,
Le feu rugira,
Les hautes flammes
Danseront jusqu’au ciel


    Dans les détails, on dit que Ragnarök serait une bataille qui aurait ou aura lieu sur la plaine de Vígríd opposant les dieux, les Ases, menés par Odin et appuyés par les guerriers morts au combat s'entraînant dans la Valhöll, les Einherjar, aux fils de Muspell menés par Surt, aux géants de glace et à Loki, le dieu du feu, ainsi que divers monstres dont le loup Fenrir et le serpent Jörmungand. Ces derniers recevront l'appui des morts indignes du Niflhel, l'enfer.
    Fenrir, le plus féroce des monstres, tuera Odin avant d'être achevé par Vidar. Après un long combat, Thor triomphera de Jörmungand avec son marteau divin Mjölnir mais ne pourra faire que neuf pas avant de succomber au venin du serpent. Loki et Heimdall, le gardien de la porte d'Ásgard, s'entretueront. Týr, pour sa part, tuera un autre loup géant du nom de Garm mais succombera ensuite à ses blessures après sa victoire. La plupart des autres dieux et géants finiront aussi par mourir au combat.

    Le Ragnarök s'accompagnera aussi de l'apparition de plusieurs désastres naturels ainsi que de la submersion du monde sous les eaux.

    Plusieurs dieux survivront notamment les fils d'Odin, Vidar, Vali et Hœnir ; les fils de Thor, Modi et Magni qui hériteront de Mjollnir son marteau. Quant à Baldr il reviendra du monde des ténèbres. Le monde refait surface, redevenu fertile et prodigue en limon. Les dieux survivants se rencontrent, le monde est alors repeuplé par les deux seuls humains survivants : Lif et Lifthrasir, qui au début de la bataille auront trouvé refuge dans l'arbre sacré Yggdrasil. Après le carnage, ils en redescendront et pourront reconstruire un nouveau monde et une nouvelle humanité. »


Source Wikipédia



© Sweet Poison


    Pourquoi je te raconte tout ça ? Parce qu'à l'heure actuelle, cette vieille légende est importante, il existe non loin de la ville un temple presque en ruine, il parait que ce temple renferme un sceau. Il date de l'époque de l'invasion nordique et il parait que s'il vient à être brisé, le mythe de Ragnarök se réalisera.


•• And More ... ••


    Ho non, ce n'est pas finis mon enfant ! Il y a encore un tas de trucs que tu dois savoir, par exemple, sache que ce n'est pas qu'une simple légende, il y a peu de temps, le sceau a été brisé, les enfers, ou plutôt Niflhel est à présent ouvert. Ho non, n'ai pas peur, ce n'est pas un peu de démons ou de créatures ténébreuses qui doivent t'effrayer, le pire est à venir. Mais sache que sous un disquaire de rock se cache les locaux d'une organisation secrète d' Yggdrasil, elle lutte contre le mal de notre monde, elle est composée d'humains mais aussi de gens hors du commun ça aussi c'est une longue histoire mon petit. Crois ce que tu veux dans tout ça, mais sache que le monde n'est peut être pas ce que tu pensais qu'il était ...

    Pour finir, je vais te raconter une autre légende qu'on raconte par ici, une légende qui raconte l'histoire de nos terres, une légende que tout le monde connais dans le coin, on l'appelle, la légende du pays d'Ys.

    « Voici l'histoire du Roi Gradlon et de la ville d'Ys. Le Roi Gradlon habitait en Cornouaille. Il possédait une flotte de nombreux bateaux qu'il aimait opposer à ses ennemis, souvent dans des pays lointains ou il faisait très froid. Il était excellent marin et stratège et gagnait souvent ses combats, pillant alors les navires ennemis et remplissant ainsi ses coffres d'or et de trophées.

    Un jour ses marins, fatigues de se battre dans ces pays froids, se rebellèrent, refusant de monter a l'assaut d'un château-fort qui leur était pourtant promis. Beaucoup d'entre eux étaient morts durant l'hiver. Ils décidèrent de regagner leurs navires et de mettre le cap vers leur terre, la Bretagne, pour y retrouver femmes et enfants et y vivre au calme. Le Roi Gradlon les laissa partir et se retrouva seul, dans une nuit froide. Il était vaincu par ses propres hommes et, âpres l'exaltation des combats et des victoires, connaissait maintenant une profonde tristesse.

    Tout à coup le roi sentit une présence autour de lui. Il leva la tète et aperçu, blanche dans le clair de lune et vêtue d'une cuirasse ruisselant de la lumière de l'astre, une femme aux longs cheveux roux. C'était Malgven, la Reine du Nord, souveraine boréale régnant sans partage sur les pays froids. Elle dit au Roi Gradlon: "Je te connais, tu es courageux et adroit au combat. Mon mari est vieux, son épée est rouillée. Toi et moi allons le tuer. Ensuite, tu m'emmèneras dans ton pays de Cornouaille." Ils tuèrent le vieux roi du Nord, remplirent un coffre d'or et, comme Gradlon n'avait plus de bateau, enfourchèrent Morvarc'h, le cheval magique de Malgven. Morvarc'h veut dire "cheval de mer", il était noir comme la nuit et soufflait du feu par ses naseaux. Le cheval galopait sur la crête des vagues et ils rejoignirent vite les bateaux du roi qui avaient pris la fuite et regagnaient la Cornouaille. Une violente tempête et un orage éclata alors, éparpillant les bateaux sur l'océan.

    Gradlon et Malgven restèrent une année entière sur la mer. Un jour, sur un bateau, Malgven donna naissance à un enfant, une fille qu'ils appelèrent Dahut. Hélas, la reine resta malade et mourut. Le Roi Gradlon et sa fille Dahut rentrèrent en Cornouaille. Mais le roi était si triste qu'il ne sortait plus jamais de son château. Dahut grandissait, elle était très belle, comme sa mère Malgven. Le Roi Gradlon aimait jouer avec les boucles de ses longs cheveux blonds. Dahut aimait beaucoup la mer. Un jour elle demanda à son père qu'il lui construise une ville, une ville au bord de la mer.

    Gradlon adorait sa fille et accepta. Plusieurs milliers d'ouvriers furent mis au travail et construisirent une ville qui semblait sortir de la mer. Pour la défendre des hautes vagues et des tempêtes, il fut construit une très haute digue encerclant la ville, avec une unique porte de bronze qui y donnait accès. Le Roi Gradlon seul en possédait la clé. On l'appela ville d'Ys.

    Les pécheurs, chaque soir, voyaient sur la plage une femme qui chantait très fort, peignant ses longs cheveux blonds. C'était la princesse Dahut, devenue jeune fille et lassée d’une ville où les garçons travaillaient et priaient à longueur de temps au lieu de la divertir. Elle disait "Océan, bel Océan bleu, roule moi sur le sable, je suis ta fiancée, Océan, bel Océan bleu. Je suis née sur la mer, dans les vagues et l'écume, quand j'étais enfants je jouais avec toi. Océan, bel Océan bleu, roule moi sur le sable, je suis ta fiancée, Océan, bel Océan bleu. Océan, toi qui retourne comme tu le veux bateaux et hommes, donne moi les navires somptueux des naufrages et leurs richesses, or et trésors. Fais venir dans ma ville de beaux marins que je pourrai regarder. Ne sois pas jaloux, je te les rendrai l'un âpres l'autre. Océan, bel Océan bleu, roule moi sur le sable, je suis ta fiancée, Océan, bel Océan bleu."

    Alors, elle fit venir des jeunes du continent qui amenèrent avec eux de la musique, des danses, des fêtes. Et les jeunes d'Ys suivirent Dahut dans son désir frénétique de plaisir et de liberté. Ys devint la cité de la perversion et de la prostitution, une Sodome et Gomorrhe d'Armorique.

    La ville d'Ys devint alors un endroit ou l'on s'amusait, la ville s'emplit de marins. Chaque jour voyait de nouveaux festins, des jeux, des danses.

    Chaque jour, la princesse Dahut avait un nouveau fiancé. Le soir, elle lui mettait un masque noir sur le visage, il restait avec elle jusqu'au matin. Des que le chant de l'alouette se faisait entendre, le masque se resserrait sur la gorge du jeune homme et étouffait le fiance de la nuit. Un cavalier prenait alors le corps sur son cheval pour aller le jeter dans l'Océan, au delà de la baie de Trepasses. Ainsi, tous les fiances de Dahut mouraient au matin et étaient jetés a la mer.

    Dieu était déçu de voir ce qu'il était advenu de sa bonne ville posée sur l'eau. Il décida d'y envoyer le Diable pour punir la ville pécheresse. Alors, un jour de printemps, un chevalier étrange arriva dans la ville d'Ys. Il était habillé de rouge, ses mains étaient longues et fines, ses ongles pointus et recourbes. Dahut tomba aussitôt amoureuse de lui. Dahut lui sourit, le chevalier ne la regarda pas. Un soir cependant, il accepta de venir auprès d'elle. Ils dansèrent ensemble toute la nuit et se livrèrent à des orgies sans fin. Toute la ville suivait son exemple, au grand désespoir de Gradlon et de Corentin. Il passa longuement ses longues mains aux ongles pointus dans les beaux cheveux blonds de la princesse. Soudain, un grand bruit s'éleva de la cote de la mer et un terrible coup de vent heurta les murailles de la ville d'Ys. "Que la tempête rugisse, les portes de la ville sont solide et c'est le Roi Gradlon, mon père, qui en possède l'unique clé, attachée a son cou", dit Dahut. "Ton père le roi dort, tu peux maintenant t'emparer facilement de cette clé", répliqua le chevalier.

    La princesse Dahut entra dans la chambre de son père, s'approcha doucement de lui et prit la clé, attache a une chaine autour de son cou. En gage d'amour, elle l'offrit à l'étranger vêtu de rouge en échange de son nom. Alors le Diable se nomma, et volant jusqu'aux portes écluses, il les ouvrit en grand, laissant entrer un flot purificateur dans la ville pervertie. Aussitôt, une énorme vague, plus haute qu'une montagne, s'écroula sur Dahut. Son père se réveilla et elle lui dit: "Père, vite, prenons le cheval Morvarc'h, la mer a renverse les digues". Le roi prit sa fille sur le cheval, la mer était déchainée. Le cheval se cabrait sur l'eau qui montait à gros bouillons. Dahut se serrait contre son père et lui dit: "Sauvez-moi, mon père!" Il y eut alors un grand éclair dans la tempête et on entendit une voix qui allait de rocher en rocher et disait "Gradlon, lâche la princesse".

    Une forme pale comme un cadavre apparut, enveloppée dans un grand vêtement brun. C'était Saint Guenolé, qui dit à la princesse: "Malheur à toi, tu as voulu voler la clé de la ville d'Ys!" Dahut répondait: "Sauvez-moi, emportez-moi au bout du monde!" Mais le cheval Morvarc'h ne bougeait plus et les eaux en furie gagnaient sur eux. Saint Guenolé répéta son ordre à Gradlon "Lâche la princesse!", les vagues énormes étaient à leurs pieds. Dahut glissa à terre et le Roi Gradlon, furieux, poussa sa fille dans la mer. Les vagues se refermèrent sur la princesse. La mer engloutit alors la ville d'Ys, dont tous les habitants périrent noyés.

    Le cheval du roi repartit, bondissant sur les plages puis au travers des prés et des collines, galopant toute la nuit. Gradlon arriva enfin dans la ville ou deux rivières se rejoignent entre sept collines, Quimper. Il décida d'en faire sa capitale et y vécut le restant de ses jours. A sa mort, on sculpta sa statue dans du granit. Cette statue est aujourd'hui élevée entre les deux tours de la cathédrale Saint Corentin à Quimper. Elle représente le Roi Gradlon, a cheval, regardant en direction de la ville disparue.

    Certains racontent que Dahut, après sa mort, devint une sirène et qu'elle apparait aux pécheurs les soirs de lune, peignant sa longue chevelure d'or. Ils disent aussi que par temps très calme on peut entendre sonner les cloches de la cite disparue.


Gwelas-te morverc'h, pesketour
O kriban en bleo melen aour
Dre an heol splann, e ribl an dour ?
Gwelous a ris ar morverc'h venn,
M'he c'hlevis o kanann zoken
Klemvanus tonn ha kanaouenn.

As-tu vu, pécheur, la fille de la mer,
Peignant ses cheveux blonds dores
Au grand soleil sur le bord de l'eau ?
J'ai vu la blanche fille de la mer,
je l'ai même entendu chanter,
plaintifs étaient l'air et la chanson.


    La légende rapporte que la ville d'Ys s'élevait dans la baie de Douarnenez. Le lieu-dit Pouldavid, quelques kilomètres a l'est de la ville de Douarnenez, est la forme francisee de "Poul Dahut", le "trou de Dahut" en breton, et indique l'endroit ou la princesse fut engloutie par les flots.

    On dit aussi que la ville d'Ys etait la plus belle capitale du monde et que Lutece fut baptisée Paris car "Par Ys" en breton signifie "pareille a Ys". Deux proverbes populaires bretons en témoignent:


Abaoue ma beuzet Ker Is
N'eus kavet den par da Baris

Depuis que fut noyée la ville d'Ys
on n'en a point trouvé d'égale a Paris

Pa vo beuzet Paris
Ec'h adsavo Ker Is

Quand Paris sera englouti
Resurgira la ville d'Ys»


    Chaque pays celte posséde sa ville d'Ys et sa princesse Dahut, chacun la place là où il le désire et certain disent qu'ici il y avait cette fameuse ville il y a bien des années de ça, le mur en ruine qui encercle la ville aurait été détruit par les eaux et il ne serait pas rare de voir une jeune femme vêtue de blanc, hantant les hautes falaises ... Après, encore une fois, à toi de te forger une opinion ...


    Quelques points importants;


    • Le Staff : Kane S. Carthaigh, Sheevanya A. Carthaigh, Cieran C. Lovelace, Aslinn A. Gallagher
    • Nombre de lignes demandés : 15 par Rp
    • Date d'ouverture du forum : 13 décembre 2009

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

[24] { PARTENAIRE: Left in Silence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
­ « H O L L Y W O O D . O N . S T A G E » :: - « P A R T N E R S H I P » :: --& Partnership & Friends :: & Fiches de nos partenaires-

Livre d'Or

Topsites

Navigation

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit